L’ECO (5ème) rencontrait hier son concurrent direct au classement, Laval (6ème) à égalité de points. Le match aller ayant été des plus serrés (joué en 5 sets en faveur de l’ECO), on s’attendait à un match disputé.

Le coach orléanais, Emmanuel Turpinat, alignait 12 joueuses dont les jeunes Imane Ouche et Angèle Philippe (libéro titulaire) et les anciennes de l’équipe, Sandra Rollet et Florence Dumont, venues renforcer l’effectif habituel pour ce match.

Alors qu’au début du premier set aucune des équipes ne se détachait (7-8 en faveur de Laval au premier temps mort technique), les orléanaises prennent l’eau en réception (11-16). Elles effectuent cependant une belle reprise après le second temps mort technique grâce à 2 attaques placées d’Agathe Fournier qui remettent l’équipe à flot. Puis ce sont 2 services gagnants de Sandra Rollet qui aident l’ECO à recoller au score (15-16). Les points deviennent longs, l’entraineur orléanais, demande un temps mort après la perte d’un de ceux-là (16-19) pour recentrer son équipe. Les 2 équipes se battent sur tous les ballons, défendent. C’est sur les services de Meghann Charpentier que l’ECO reprend du poil de la bête et recolle au score obligeant Laval à prendre 2 temps morts coup sur coup (22-24 puis 23-24). Malgré tous ces efforts, le set s’achève par le gain des lavalloises (23-25).

Belle entame du second set pour l’ECO (5-3) mais quelques doutes apparaissent face aux services puissants de la passeuse lavalloise (6-8). La réception orléanaise se stabilise peu à peu, la bonne distribution de la passeuse Mélodie Rafet met à mal le bloc adverse permettant à l’ECO de reprendre le dessus (10-8). Mais des fautes successives à l’attaque des orléanaises redonnent du souffle à Laval (10-12).C’était sans compter sur une nouvelle attaque de Sandra Rollet qui file tout droit sur le parquet adverse ainsi que ses services faisant bouger leur réception, l’ECO réussit à prendre le 2ème temps mort technique (16-12). S’en suivent 2 attaques fulgurantes de Vaitiare Aka qui creusent encore l’écart. Fort de cette avance, le coach fait alors rentrer sur cette fin de set la jeune Imane Ouche qui faisait ses premiers pas en N3 et gagne le set (25-17).

Les 2 sets suivants, les orléanaises débutent avec un mental d’acier et s’envolent en creusant l’écart petit à petit. Elles mènent le jeu du début à la fin en faisant la course en tête. Les 2 sets sont gagnés avec une large avance (25-13 et 25-11).

Prochain rendez-vous, dimanche 25 mars, au gymnase Claude Robert, à 14h contre Clamart.